La micronutrition, une solution naturelle et efficace pour en finir avec la fatigue

Manque d’énergie, perte de motivation, baisse de vitalité, sensation de lassitude, état d’épuisement… En France, la fatigue représente plus de 65 000 consultations chaque jour et concerne tout le monde. Mais, si la plupart du temps, la fatigue est « normale » et cesse après une nuit de repos, il n’est pas rare que la fatigue soit indépendante de tout effort ou stress et ne cède pas malgré le repos. Cette fatigue peut-être due à un déficit en micronutriments mais aussi à un dérèglement du rythme de vie. La micronutrition propose une prise en charge naturelle et efficace de la fatigue en partant d’un bilan approfondi pour en déterminer la cause avant d’apporter une solution spécifique à chaque individu. Découverte à travers ce nouveau dossier de la micronutrition.

FATIGUE ET DÉFICIT EN FER :

Le déficit en Fer est la première cause de fatigue chez la femme en âge de procréer. En effet, 23 % des femmes entre 15 et 50 ans sont carencées en Fer et 45% à 65% sont même sub-carencées (étude Suvimax 2003) !

Le Fer est pourtant un oligo-élément indispensable :

  • - Le Fer fournit l'énergie aux cellules, particulièrement au niveau des chaines respiratoires mitochondriales.
  • - Le Fer est aussi un acteur important de l’immunité et de la transcription cellulaire (ARN messager).
  • - Le Fer est un cofacteur essentiel à la synthèse des neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine ou la noradrénaline.
  • - Enfin, le Fer est impliqué dans le métabolisme des hormones thyroïdiennes.

L’alimentation, source principale de Fer :

Présent à l'état de traces dans notre organisme, la principale source de Fer est l’alimentation. On trouve notamment le Fer dans les viandes rouges, les abats ou encore les légumineuses… La résorption du Fer se fait au niveau de l'intestin grêle, mais seulement 10% du Fer alimentaire est absorbé. D’où des carences fréquentes.

La carence en Fer, une cause biologique de fatigue physique et psychique :

Le déficit en Fer est souvent due aux règles ou à des pertes de sang (le taux en Fer peut décroître jusqu’à 25 % lors des menstruations et des grossesses) mais aussi à une alimentation quotidienne trop pauvre en aliments riches en Fer (végétariens, petits mangeurs, régimes…) ou à des troubles d'absorption du Fer par le tube digestif.

Les signes les plus courants du déficit en Fer :

  • - Fatigue chronique et irritabilité, troubles de l’humeur.
  • - Pâleur de la peau et des muqueuses.
  • - Fatigabilité à l’effort (essoufflement).
  • - Sensibilité aux infections.
  • - Somnolence, diminution de l’attention et des fonctions cognitives.
  • - Chutes de cheveux importantes, ongles striés.
  • - Frilosité excessive.

Mais seul un bilan biologique permettra de prendre l’exacte mesure du déficit en Fer. Si la carence en Fer est le plus courant, il faut rester attentif au fait que l'excès de Fer est toxique pour l'organisme et son dosage nécessaire.

Zoom sur l’absorption du Fer :

Le saviez-vous ? Les minéraux couplés à une substance organique (glycine transporteur) sont nettement plus assimilables car ils imitent le processus naturel d'assimilation des minéraux par notre organisme et sont beaucoup mieux tolérés digestivement (absence de selles noires et de constipation).

Les cofacteurs (vitamine C, levure de bière ou magnésium) indispensables à l’absorption digestive du Fer peuvent également être utiles.

Enfin, le Fer de la spiruline est rapidement et deux fois mieux absorbé qu’un aliment classique !

FATIGUE ET DÉFICIT EN VITAMINES ET MINÉRAUX :

Si les carences en vitamines et minéraux sont rares dans les pays occidentaux, les situations de déficits sont fréquentes et peuvent entraîner à court terme des perturbations sur le fonctionnement de l’organisme : fatigue, stress, moindre résistance aux infections…

Les causes du déficit en vitamines et minéraux peuvent être :

  • - Une alimentation inadaptée (baisse de la consommation de fruits et légumes notamment chez les jeunes) et teneur moindre en vitamines et minéraux de nos fruits et légumes industriels.
  • - Nos modes de vie (manque de temps pour déjeuner, raffinage, pollutions…).
  • - Le stress, les régimes ou certaines pathologies qui engendrent des problèmes d’assimilation des vitamines et minéraux (liés à une maladie intestinale comme la dysbiose ou à certains médicaments),
  • - Certaines situations ou états : vieillissement, femmes enceintes ou allaitantes, enfants et adolescents, sportifs, maladies et infections… engendrent également des besoins accrus en vitamines et minéraux.

L’apport en vitamines et nutriments essentiels souvent nécessaire :

Un apport en vitamines et nutriments essentiels s’avère souvent nécessaire pour restaurer l’équilibre cellulaire et des métabolismes optimums.

Un comprimé à Libération Prolongée libère progressivement les vitamines B et C, ce qui permet une longue durée d’action, sans surdosage, et de conserver dynamisme et énergie toute la journée.

Préférer des formules optimisées très complètes mais sans Fer ni Cuivre pro-oxydants.

 

FATIGUE ET DÉFICIT EN DOPAMINE :

La dopamine et la noradrénaline sont des neurotransmetteurs qui ont un rôle essentiel dans l’énergie du matin et dont la carence entraine des réveils difficiles, une sensation de fatigue permanente, un manque de motivation, une lassitude, le repli sur soi et des difficultés de concentration.

Pour fabriquer la dopamine et la noradrénaline notre organisme a besoin d’un acide aminé que l’on retrouve dans l’alimentation, la tyrosine, issue principalement des protéines (œuf, jambon, viande, fromages, lait…).

Certaines situations de stress et d’anxiété, une alimentation déséquilibrée, un régime inadapté, peuvent conduire à des déficits en tyrosine et au manque d’entrain!

D’autres micronutriments sont utiles au dynamisme et à la motivation :

  • - Les plantes adaptogènes : la rhodiole, le ginseng stimulent les capacités physiques et intellectuelles.
  • - Les antioxydants piégeurs de radicaux libres : la vitamine C renforce les défenses immunitaires, favorise le tonus général et dynamise l’organisme. Elle contribue également à la production de dopamine et noradrénaline et à l’absorption du fer.
  • - Le thé vert et ses polyphénols renforcent l’énergie, l’attention et la mémoire.
  • - Les vitamines B sont des cofacteurs énergétiques et régulateurs nerveux.

 

FATIGUE ET DÉFICIT EN COENZYME Q10 :

La Coenzyme Q10 est ubiquitaire, c’est à dire qu’elle agit partout !

La Coenzyme Q10 est très présente dans tous les organes importants : le cerveau, le cœur et les vaisseaux,  le foie, les reins et tous les muscles.

Elle est indispensable à la production de l’énergie cellulaire, diminue la fatigue et facilite la récupération.

95% des besoins énergétiques de l’organisme proviennent de la transformation des nutriments en énergie par la coenzyme Q10.

Les sources de Coenzyme Q10 :

Les Apports alimentaires en Coenzyme Q10 sont très faibles (3 à 5mg/jour grâce à la viande, aux poissons (sardines, maquereaux), aux brocolis ou aux œufs).

La source principale de Coenzyme Q10 est donc endogène, mais elle peut diminuer fortement :

  • - Avec l’âge, dès 20 ans !
  • - Avec certaines pathologies ou pratiques :

             o   - Certaines pathologies associées à un stress oxydatif (diabète, maladies cardiovasculaires, stress chronique…).

             o   - Une pratique sportive intense, fatigue musculaire, récupération difficile.          

             o   - Une consommation de tabac et d’alcool excessive.

             o   - Chez les patients sous statine (inhibition de la synthèse endogène du COQ10).

Une supplémentation en Coenzyme Q10 doit être de qualité, adaptée à l’âge et à dosage optimal pour chacun.

FATIGUE ET RYTHMES DE VIE :

Nous sommes tous synchronisés sur 24 heures : c’est  le rythme circadien. L’organisme humain se synchronise en effet naturellement sur une durée de 23 h 30 à 24 h 30, selon les individus, et fonctionne sur une alternance lumière/obscurité. Ce rythme est déterminé par d’importantes variations neuro-hormonales. Ainsi, la mélatonine est secrétée au début de la nuit, le sommeil s’avère plus profond vers deux heures du matin, la température corporelle est plus basse en début de matinée et plus élevée en fin de journée, etc.

Quand la nuit, le sommeil est de  qualité, les journées sont pleines d’énergie et de vitalité. Mais cet équilibre peut être rompu par des journées intenses et un surmenage (stress, travail, lumière bleue des écrans… ) qui influent également sur la qualité des nuits et engendrent une baisse de forme : c’est le cercle vicieux. La fatigue s’accumule jour après nuit et faire face au quotidien peut devenir plus difficile.

Pour faciliter un sommeil de qualité la nuit :

  • - Privilégier un dîner léger de type végétarien terminé au moins 3 heures avant le coucher, sera une bien meilleure option pour se préparer à un sommeil réparateur qu’un repas riche en protéines animales et en graisses cuites notamment.
  • - En parallèle, limitez les excitants en seconde partie de journée (le café notamment).
  • - De plus, pour favoriser le sommeil, boostez votre statut en magnésium, ainsi que ses fixateurs (taurine et vitamines B).
  • - Misez sur les précurseurs des neuromédiateurs qui régulent le stress et le sommeil : tryptophane et mélatonine pour l’endormissement. 
  • - Enfin, de nombreuses plantes procurent un sommeil de qualité et plus naturel : La mélisse, l’escholtzia, la passiflore, la valériane…

Pour retrouver la vitalité le jour :

Là encore, le déficit en  magnésium engendre de nombreux troubles tels que fatigue, irritabilité, troubles du sommeil, nervosité, perte de mémoire, crampes…

En effet, le magnésium intervient dans plus de 350 réactions enzymatiques : il est à l’origine de la production d’énergie des cellules, il participe à la régulation nerveuse et aide à mieux gérer le stress et le sommeil. Il est par ailleurs indispensable au bon fonctionnement cardiovasculaire.

Les besoins en magnésium sont accrus par un rythme de vie intense et stressant : 65% de carence en France selon l’étude SUVIMAX dont 20% ultra-carencés en permanence.

Le sel organique (bisglycinate de magnésium) est très biodisponible et bien toléré digestivement. Un apport de vitamines B et de taurine permet la fixation intracellulaire.

 

CONSEILS D'UN MICRONUTRITIONNISTE

YVES GILLE, DR EN PHARMACIE ET FONDATEUR DE NUTRAVANCE

De nombreuses plantes sont très utiles pour retrouver la vitalité et gérer le stress :

  • - Le ginseng : anti-asthénique, stimulant des capacités physiques et des capacités intellectuelles.
  • - L’éleuthérocoque : stimulant, adaptogène, augmente la résistance au stress. L’éleuthérocoque tonifie aussi l'organisme en cas de fatigue, de faiblesse, lorsque la capacité de travail et de concentration diminue.
  • - Le guarana : stimulant physique et intellectuel et régulateur du sommeil par son action «anti-fatigue.