Surpoids, les vraies causes et les vraies réponses

En France, près d’une personne sur deux serait en surpoids (30%) ou obèse (16%). Pour expliquer ce phénomène, une enquête révèle que la plupart des régimes se soldent par des échecs, engendrant de nombreuses frustrations. Le poids dépend de notre balance énergétique et différents facteurs peuvent la déséquilibrer. Découvrez les vraies causes du surpoids et les vraies réponses pour retrouver un poids de santé durablement.

PAROLE DE PATIENT

Marie - 32 ans : "J’ai fait mon premier régime à l’âge de 20 ans. Pour suivre mes études, j’ai dû arrêter de pratiquer mon sport favori et du coup, j’ai pris 3 kilos. Malgré cela, je n’étais pas véritablement en surpoids mais j’ai décidé d’aller voir un médecin qui m’a prescrit un régime dissocié et cela a très bien marché ! J’ai perdu 8 kilos en quelques mois et cela a été plutôt facile, mais c’est après que les choses se sont corsées. Pendant les 10 années qui ont suivi, mon poids n’a pas arrêté de changer. A plusieurs reprises, j’ai pourtant réussi à perdre du poids. Pour cela, j’ai testé tous les régimes ! Ce n’est qu’après ma dernière grossesse que j’ai compris que ce serait seulement en rééquilibrant mon alimentation et en me remettant au sport que j’arriverais à retrouver un poids de santé et surtout à le garder. Depuis 2 ans, j’ai perdu 14 kilos sans faire de régime. Je crois que la prise de compléments alimentaires m’a aidé à gérer mes pulsions pour le sucré et mon stress."

Comme Marie, le poids est une véritable préoccupation pour beaucoup de Français. Malheureusement, lorsqu'ils entament un régime, celui-ci est souvent synonyme d'échec. En France, près d’une personne sur deux serait en surpoids (30%) ou obèse (16%). Pour expliquer ce phénomène, une enquête révèle que la plupart des régimes se soldent par des échecs, engendrant de nombreuses frustrations. Le poids dépend de notre balance énergétique et différents facteurs peuvent la déséquilibrer. Découvrez à travers ce dossier santé, les vraies causes du surpoids et les vraies réponses pour retrouver un poids de santé durablement.

LE SURPOIDS, UN MAUVAIS RÈGLEMENT DE LA BALANCE ÉNERGÉTIQUE

Notre poids dépend de notre balance énergétique : théoriquement nos apports nutritionnels doivent être égaux à nos dépenses énergétiques. Mais souvent, les apports nutritionnels sont trop importants et alors le surpoids arrive. Grossir, c’est d’abord accumuler de l’énergie sous forme de graisses !

LE SURPOIDS, QUELLES EN SONT LES CAUSES

Une alimentation déséquilibrée, un problème psychique (surmenage, stress, fatigue chronique…), une trop grande sédentarité, une perturbation hormonale… Il existe différents facteurs favorisant un déséquilibre énergétique qu’il faut identifier pour comprendre d’où viennent les kilos en trop et pouvoir les éliminer.

LE SURPOIDS, COMMENT RÉÉQUILIBRER SON ALIMENTATION ET ARRIVER À LE CONTRÔLER ?

Les graisses sont fabriquées par l’excès de lipides et de sucres de l’alimentation : c’est la lipogenèse, dépendante de la régulation d’une hormone du pancréas, l’insuline. La lipolyse, métabolisation des graisses par l’organisme, se fait théoriquement la nuit ou entre deux repas suffisamment distanciés, sous dépendance de l’adrénaline. Dans un  "poids de forme", lipolyse et lipogenèse sont en équilibre. Mais en cas de surpoids, il y a bien déséquilibre.

Premier ennemi du poids : les sucres raffinés ou les sucres à index glycémique élevé.
Les sucres rapides (sucres raffinés, confiseries, confitures, pâtisseries, sodas…) entraînent une sécrétion brutale d’insuline, l’hormone de régulation de la glycémie mais aussi du stockage des graisses. L’insuline abaisse le sucre sanguin et, au niveau de la cellule graisseuse, favorise l’entrée du sucre et sa transformation en graisses. La prise de sucreries entraine un effet  yo-yo. Dans un premier temps, on note une augmentation rapide de la glycémie, qui entraine une sécrétion exagérée d’insuline avec au final le taux de sucre qui retombe : c’est la fatigue assurée ("le coup de pompe") avec de nouveau une demande de sucre de la part de l’organisme (fringale) : un cercle vicieux qui conduit le plus souvent à la prise de poids !

Second ennemi : les graisses saturées et industrielles souvent cachées (beurre, crème, margarine, fromage, charcuterie, aliments et plats industriels…)

Quelques conseils alimentaires minceur

  • Évitez de manger trop gras et trop sucré. Les aliments riches en graisses et en sucres sont particulièrement caloriques. Favorisez les sucres lents ou à index glycémique bas et favoriser les bonnes graisses (insaturées) en évitant les graisses saturées ou industrielles. L’apport d’acides gras essentiels (Oméga 3) de qualité peut être très utile.
  • Évitez de manger trop salé. La consommation excessive de sel favorise la rétention d’eau.
  • Ne grignotez pas entre les repas. Les aliments consommés lors des grignotages sont trop riches. Pour limiter l’appétit, utilisez des suppléments contenant du chrome qui régule l’utilisation du glucose et de l’insuline par l’organisme.
  • Prenez des fibres alimentaires. La consommation de fibres (fruits et légumes, légumineuses, céréales complètes) favorise  la satiété, ralentit le passage des sucres et des graisses, favorise le transit intestinal et régule le microbiote (les probiotiques sont également très utiles).

LE SURPOIDS, QUAND LE STRESS JOUE UN RÔLE DANS LA RÉGULATION DE NOTRE POIDS

Stress, surmenage, fatigue chronique, chocs psychologiques répétés… autant de facteurs qui dérèglent le métabolisme de nos neuromédiateurs, mais aussi de l’insuline qui pilote l’accumulation des graisses surtout au niveau abdominal.

Quelques conseils anti-stress

Pour limiter les effets d’un stress chronique, il faut si possible identifier les causes pour les réduire et apprendre à gérer les stress plus sereinement. Certaines pratiques (méditation, yoga, marche, exercice physique…) apportent une décontraction nécessaire. Des compléments alimentaires "sur-mesure" peuvent également vous aider à réguler ce stress (Magnésium, Vitamines B,  Tryptophane, Safran…).

LE SURPOIDS, LE MANQUE D’EXERCICE UN FACTEUR CLÉ

En même temps que le stress, l’inactivité favorise le stockage et la prise de poids. 2 bonnes raisons de bouger régulièrement !

LE SURPOIDS ET LES CHANGEMENTS HORMONAUX

Les changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause) entraînent des modifications  de la sécrétion d’œstrogènes et souvent une augmentation de la masse grasse au détriment de la masse maigre (muscles).

CONSEIL D’UN MICRONUTRITIONNISTE

YVES GILLE, DR EN PHARMACIE ET FONDATEUR DE NUTRAVANCE

En même temps que votre démarche de perte de poids, pensez à faire une cure détox pour éliminer les toxines de votre organisme.

Toute perte de poids va déstocker les graisses mais aussi les toxines accumulées dans les tissus adipeux (relargage). A la suite d’un régime, on constate donc souvent une surcharge de toxines au niveau du foie, des reins et de l’intestin, principaux épurateurs des déchets de notre organisme. Le drainage est donc indispensable dans la gestion du poids.

Quelques conseils détox : favorisez un drainage régulier et en douceur du foie et des reins avec des plantes adaptées (radis noir, piloselle…) et buvez beaucoup d’eau. La prise de certains médicaments entraîne une prise de poids, favorise la rétention d’eau ou parfois freine la perte de poids. Là encore pensez à détoxifier votre organisme !

Découvrez nos solutions minceur

Recevez notre newsletter

Abonnez-vous

Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr