Service client : 09 70 71 54 60

La trousse naturo-santé du voyageur

Avec les vacances d’été qui approchent, vous allez être nombreux, comme Gisèle, à partir en voyage. Vous avez peut-être aussi prévu de prendre l’avion ou de partir à l’étranger… Si vacances riment avec farniente, découvertes ou bonheurs partagés, il n’est pas rare que des petits problèmes de santé viennent gâcher ces moments privilégiés. Retrouvez dans ce dossier consacré à la trousse naturo-santé du voyageur, des solutions naturelles et efficaces pour préserver votre santé en voyage et pour toutes questions, n’hésitez pas à demander conseil à un pharmacien ou un naturopathe. Bonnes vacances à tous !

PAROLE DE PATIENT

Gisèle - 38 ans : "Il y a 3 ans, je suis partie faire le tour de l’Asie avec mon mari et mes 2 enfants de 3 et 6 ans. Pour organiser notre voyage, nous avions seulement prévu un itinéraire des endroits que nous voulions absolument visiter, acheté nos billets allers-retours et réservé notre chambre d’hôtel à Pékin, la première destination de notre périple. Le 31 décembre 2013, nous nous sommes envolés pour 6 mois d’excursion, avec un minimum de bagages : un sac à dos chacun dans lequel se trouvait 3 tenues de rechange, notre nécessaire de toilette et une trousse de premiers secours : des probiotiques pour éviter la "turista" et de la phytothérapie contre le mal des transports pour ma petite dernière souvent gênée en voiture et en avion. Et bien, heureusement que j’avais prévu un peu de place pour ces remèdes naturels car ils nous ont été très utiles…"

N°1 DANS MA TROUSSE NATURO-SANTÉ DU VOYAGEUR : DES FERMENTS MICROBIOTIQUES POUR PRÉVENIR LA "TURISTA"

La "turista", qu’est-ce que c’est ?

La "turista" est le premier désagrément dont souffrent les voyageurs (entre 20% et 60% d’entre eux), en particulier lors de voyages dans le pourtour méditerranéen et dans les pays en voie de développement comme l’Amérique latine, l’Afrique, le sous-continent Indien et l’Asie du sud-est.

Il s’agit d’un épisode diarrhéique aigu, généralement bénin, qui peut se résoudre spontanément en trois ou quatre jours et marqué par plus de trois selles liquides en moins de 24 heures.

Le plus souvent, la "turista" survient pendant la première semaine du séjour et dans 20% des cas, elle oblige à rester en chambre. Elle peut aussi parfois survenir après le retour dans le pays d’origine.

Elle est généralement causée par des bactéries (dans 85% des cas) comme Escherichia coli, Shigella, Salmonella… ou bien des virus ou des parasites présents dans l’eau et les aliments principalement.

Plusieurs facteurs conditionnent un risque plus élevé de "Turista"

  • Jeunesse des enfants,
  • Pas de séjour antérieur dans un pays éloigné et/ou tropical,
  • Manque de précautions par rapport aux boissons (eau pas en bouteille fermée) ou à l’alimentation (salades, crudités lavées avec une eau souillée…),
  • Antécédents de turista lors de précédents voyages,
  • Autres facteurs : génétiques, fatigue, promiscuité...

LES CONSEILS DE NOTRE MICRONUTRITIONNISTE

YVES GILLE, DR EN PHARMACIE ET FONDATEUR DE NUTRAVANCE

La prévention par l’hygiène générale reste le moyen de prévention de base. Lavez-vous les mains systématiquement, consommez de l’eau en bouteille encapsulée ou en canette (ou de l’eau purifiée correctement), respectez les règles d’hygiène alimentaire (essayez d’éviter les crudités, les jus de fruits frais, les glaçons…).

Si vous partez dans un pays à risque élevé, prévoyez pour toute votre tribu de renforcer leur flore intestinale par la prise de ferments microbiotiques de qualité, suffisamment dosés et qui résistent à de fortes chaleurs, au moins durant les 2 jours précédents votre voyage puis chaque jour pendant tout le séjour et même la semaine qui suit votre retour.

N°2 DANS MA TROUSSE NATURO-SANTÉ DU VOYAGEUR : UN EXTRAIT PARTICULIER DE GINGEMBRE POUR ÉVITER LES NAUSÉES DANS LES TRANSPORTS

Le mal des transports, qu’est-ce que c’est ?

Le mal des transports est un ensemble de troubles (nausées, vomissements, sueurs froides, vertiges, maux de tête…) qui arrivent principalement lors d’un déplacement en voiture, en bateau ou en avion.

Une différence de perception entre le mouvement cinétique enregistré par les yeux et l’immobilité du corps reçue par l’oreille interne est à l’origine du mal des transports (encore appelé pour cette raison "cinétose").

Ce problème, souvent sans gravité, entraîne néanmoins des désagréments parfois très gênants avec un inconfort digestif assez important.

LES CONSEILS DE NOTRE MICRONUTRITIONNISTE

YVES GILLE, DR EN PHARMACIE ET FONDATEUR DE NUTRAVANCE

  • Pour ne pas vous sentir mal, essayez de limiter les mouvements de la tête et du corps.
  • Pour les enfants, évitez de lire ou de jouer à des jeux pendant des trajets à risque (nombreux virages, routes sinueuses en voiture par exemple). Essayez d’ouvrir une fenêtre et de limiter la température dans la voiture ou de prendre l’air sur le pont du bateau.
  • Tentez aussi de réduire votre stress avant un départ (arrivez largement avant l’heure de partir par exemple).
  • Enfin, un extrait particulier de gingembre peut être très utile : cette plante est traditionnellement utilisée pour prévenir les nausées dont celles causées par le mal des transports. Son action tonique agit uniquement sur la muqueuse de l’estomac, sans aucun effet secondaire et peut même être donné chez la femme enceinte. Les formes à libération prolongée sont à privilégier pour améliorer le confort digestif sur la durée.

N°3 DANS MA TROUSSE NATURO-SANTÉ DU VOYAGEUR : DES PLANTES SYNERGIQUES RECONNUES POUR LEURS BIENFAITS SUR LA CIRCULATION VEINEUSE ET CAPILLAIRE

Les troubles veineux, qu’est-ce que c’est ?

Pour de nombreuses personnes et en particulier les femmes (60%), le retour de la chaleur amplifie les désagréments tels que la sensation de jambes lourdes, les chevilles qui gonflent, la pesanteur, les fourmillements

Ces signes sont ceux de troubles veineux qui s’accentuent par la chaleur et induisent une dilatation des vaisseaux (vasodilatation).

L’excès de poids, l’âge, le déséquilibre hormonal mais aussi la station debout ou le piétinement accentuent les troubles et bien sûr, la station assise prolongée (comme un long trajet en voiture, en train mais surtout en avion) entraîne une dilatation plus importante des veines.

LES CONSEILS DE NOTRE MICRONUTRITIONNISTE

YVES GILLE, DR EN PHARMACIE ET FONDATEUR DE NUTRAVANCE

Les bons réflexes à avoir : des gestes simples et de bonnes habitudes peuvent vous aider à prévenir ou réduire les troubles veineux.

  • Buvez de l’eau régulièrement et mangez coloré.
  • Évitez les vêtements serrés, les talons hauts et essayez de ne pas trop croiser les jambes. Au besoin, portez des bas de contention (surtout si vous prenez l’avion longuement).
  • Faites de l’exercice régulièrement. Cela permet de prévenir et d’améliorer les désagréments provoqués par les jambes lourdes. Marchez le plus souvent possible, vivez vélo ! Et, a minima, faites quotidiennement des mouvements de flexion/extension des jambes. La nage et les mouvements dans l’eau sont excellents pour le tonus veineux.
  • Évitez d’exposer vos jambes au soleil pour éviter la dilatation des vaisseaux et passez vos jambes sous l’eau froide le plus régulièrement possible (évitez les bains chauds). Le froid active la circulation en resserrant les vaisseaux et diminue les gênes. Massez vos jambes, du bas vers le haut. Cela permet d’activer la circulation.
  • En position allongée, surélevez vos jambes pour faciliter le retour veineux et évitez de croiser les jambes.
  • Les actifs spécifiques du tonus veineux : de nombreuses plantes synergiques apportent leurs bienfaits sur la circulation veineuse et capillaire.
    • Par exemple, la vigne rouge aide à maintenir la circulation veineuse, le marron d’Inde et le petit houx contribuent à diminuer la sensation de jambes lourdes et sont également utilisés pour favoriser la bonne circulation du sang dans les petits vaisseaux. Les OPC extraits des pépins de raisins sont riches en Polyphénols et sont antioxydants.
    • Enfin, un apport en Vitamine C, comme dans les Citrus, contribue à la formation normale du collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins

Découvrez nos solutions "Circulation veineuse"

Recevez notre newsletter

Abonnez-vous

Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr